Plus de 77 millions de fumeurs en Afrique, un problème crucial

En marge de la XVIIème Conférence mondiale sur le tabac (6-9 mars 2018), se tient ce mardi, 6 mars à Cape Town (Afrique du Sud), un atelier au profit d’une vingtaine de journalistes de l’Afrique du Sud, du Botswana, du Burkina, du Cameroun,de la Côte d’Ivoire, de l’Ethiopie, des Etats-Unis, de l’Indonésie, du Kenya, du Nigeria, de l’Ouganda, du Sénégal, de la Tanzanie et du Tchad.

Cette session, initiée par l’Alliance pour le contrôle du Tabac en Afrique (ACTA), vise à permettre aux journalistes de faire des productions sur les tendances émergentes dans la lutte anti-tabac et l’interférence de l’industrie du tabac en Afrique. Le tabagisme, ce n’est pas seulement une préoccupation de santé, mais aussi des conséquences sociales.

Pour en train de perdre le terrain dans les pays développés, du fait des politiques de protection de leurs populations contre les effets néfastes du tabac, les industries du tabac ont opté de miser sur le continent africain. Pire, elles ont mis le cap sur les tout-petits, notamment à travers les écoles. Et ce, via des stratégies silencieuses, mais très efficaces.

Au Burkina, Afrique contre le tabac (ACONTA), en collaboration avec ACTA, a publié en février 2017, une enquête intitulée :”Grands cigarettiers, petites cibles : l’industrie du tabac cible les écoles au Burkina Faso.

continuer la lecture sur le site de lefaso.net

Une pensée sur “Plus de 77 millions de fumeurs en Afrique, un problème crucial

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 − 3 =